mercredi 31 octobre 2012

TEMPS D'ATTENTE INTERMINABLE

Les investissements de la STIB sont d'une redoutable pertinence. Il en va ainsi des panneau signalant le temps d'attente des trams et métros. Ce lundi, par exemple, quel ne fut pas le bonheur des voyageurs de pouvoir gérer utilement leur temps en attendant le passage du premier "51" en pleine heure de midi. Plutôt que de patienter bêtement pendant 43 minutes, le panneau leur promettait un délai précis, implacable, clinique. 43 minutes : le temps de prendre un thé en surface, de lire la moitié d'un quotidien, manger une poire, papoter avec deux touristes, constater que les feux de signalisation étaient en panne et redescendre vers les quais. Bon. Le tram était passé. Même pas peur : le suivant devait passer "théoriquement" - donc - quinze minutes plus tard. Hum. Peut-être rentrer chez soi à pied est parfois plus rapide ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire